Le Blog

L’espace d’un présent plein d’avenir

Mon intention vient du passé, elle va vers le futur et se construit au présent

Voilà bien longtemps que je n’ai pas écrit. Il s’est écoulé des mois, des années, et plus le temps passe et moins on y pense. Pas plus tard qu’hier, j’ai eu un pressentiment qui prenait l’allure d’une envie de m’y remettre… je m’y attendais un peu.

Il vous est déjà arrivé de penser « Je m’y attendais ». Aviez-vous écouté il y a quelques jours, mois ou années cette partie de vous-même, intuitive, presque inconsciente, comme une petite voix qui fredonne à l’intérieur, comme un « pré-sentiment » encore plus discret qu’un sentiment. Certains moments de la vie sont plus propices aux pressentiments. Il arrive que nous n’en ayons aucun et cela nous manque surtout les bons et cela fait comme un vide. Si l’on y prête attention ce sont des périodes où l’on s’ennuie, où la routine et les habitudes sont aux commandes.

Avez-vous remarqué, lorsqu’on s’ennuie, on se projette trop loin dans le futur dans l’espoir qu’il arrive plus vite. Il arrive aussi que l’on retourne trop loin dans le passé en le regrettant. Nos pressentiments sont liés au présent et pourtant ils sont déjà constitutifs de notre avenir. Vous me suivez?

Le présent, c’est cet instant, fugitif et insaisissable à tel point qu’il est déjà passé lorsqu’on en prononce le nom et cet instant précis en serait le centre autour duquel un volume plus ou moins épais qui contient le passé et le futur immédiat. Le temps est à sens unique lorsqu’il est vécu. Ce qui explique pourquoi nous avons une conscience très nette de notre passé immédiat et parfois même une pleine conscience de l’instant présent. Ce qui est surprenant, c’est que nous oublions que notre futur à court terme fait partie intégrante de notre présent. Il nous définit à un instant donné autant que notre passé immédiat.

present

Ajoutez des rêves à votre présent

« Le futur n’ existe pas dans l’ enfance. Il n’ existe pas plus dans l’ enfance que dans le sommeil ou l’ amour. Il n’ y a ni futur ni passé dans la vie. Il n’ y a que du présent, qu’ une hémorragie éternelle du présent. »
La part manquante (1989)Christian Bobin

Imaginez que vous ayez à donner un espace au présent. Vous ne lui donneriez certainement pas l’espace d’un point ou d’une tête d’épingle mais plutôt d’un volume dans l’espace, ayant une épaisseur ou une densité.

Si vous écoutez cette partie de vous-même qui a des « pré-sentiments » vous pouvez prendre conscience d’un présent élargi, comme plus étoffé. Peut être aurez vous, des « pré-sentiments » source d’inspiration, d’anticipation et de projection dont il vous faudra trier les plus utiles, les positifs, ceux qui sont porteurs de sens pour vous et de réalisation de soi.

Le fameux « I have a dream », si plein de possibilités d’avenir … parmi lesquelles il s’agira de choisir pour avancer vers un avenir meilleur. Comme si ces rêves qui nous traversent ouvraient de nouveaux tracés d’avenir. Peut être que ces fameuses synchronicités, celles où l’on trouve que le hasard fait si bien les choses qu’on a souhaité, ne ne ni plus ni moins que des pré-sentiments qui se réalisent.

Joëlle ANKAOUA

 

 

Partagez cet article surEmail this to someoneShare on LinkedInShare on FacebookTweet about this on Twitter